La question du travail dans la pensée de Bernard Stiegler (dans le contexte de l’automatisation numérique)

Anne ALOMBERT

Mardi 10 mai 2022
15:00

Cette intervention a pour fonction d’expliciter la notion de travail et les principes de l’économie contributive proposés dans les travaux de Bernard Stiegler, dans le contexte de l’automatisation numérique.
Nous verrons que la notion de travail est repensée par distinction avec la notion d’emploi, et comme pratique de savoirs (savoir-faire, savoir-vivre, savoirs théoriques) dotés d’une valeur dite « contributive » ou « néguanthropique », c’est-à-dire, non automatisable. Il s’agira alors d’envisager les conséquences de cette thèse dans le champ de l’économie. Comment valoriser les activités de travail dans le contexte de l’automatisation numérique, qui tend à se substituer à la pratique des savoirs humains ?
Peut-on mettre les automates au service d’un temps ou d’un travail libéré, qui permette à chacun de s’engager dans des pratiques contributives et néguanthropiques ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.